Curacné, mon expérience

Bonjour,

 

Dans cet article je vais vous partager une nouvelle expérience qui a un peu bouleversé mes soins et cosmétiques.

Si vous m’avez lu vous savez déjà que je fais partie des femmes qui ont une peau et des cheveux gras.

Et ce depuis l’âge de 12 ans.

C’est venu comme cela un jour, sans frapper à ma porte. J’ai composé avec toute mon adolescence en testant différents produits, de grande distribution ou de parapharmacie. A l’âge de 17 ans j’ai pris la pilule, ce qui a permis de freiné un peu cette hyperséborrhée. J’étais donc relativement moins embêtée, toujours les cheveux gras et la peau grasse mais à un niveau moins disgracieux. J’ai donc pendant des années adopté une routine soins et cosmétiques pour composer avec ma peau grasse.

Après ma grossesse s’est posé la question de reprendre une méthode contraceptive. Dans l’idée de ne plus ingérer d’hormones j’ai opté pour la pose du stérilet en cuivre. Je vous fais simple, la méthode me convenait. Pas besoin de penser à ingérer à comprimé, d’avoir peur de l’oublier etc.

Oui mais, ce « manque » d’hormone a petit-à-petit provoqué son lot de soucis en tous genres.

De mois en mois je voyais ma peau redevenir plus épaisse, les pores dilatés, le maquillage qui ne tenait pas, la peau qui brille quelques heures après m’être maquillée. Les cheveux également ont repris leurs habitudes grasses et impossible de rester 2 jours sans shampoing.

Ce fut un échec total, j’ai dû me rendre à l’évidence.

Lors des consultations avec ma dermato, nous avons pris le temps de solutionner cette hyperséborrhée par différentes étapes.

D’abord des soins classiques avec (comme je ne le faisais depuis des années) un soin lavant, des crèmes à appliquer matin et soir (Epiduo par ex) et des soins hydratants.

Oui ça fonctionnait mais c’était pas folichon non plus. A cette routine ma dermato a ajouté Tolexine, un antibiotique. Celui-ci a fonctionné mais au bout de 6 mois il a fallu se rendre à l’évidence … le résultat n’était pas à la hauteur de mes espérances ni même de celle de ma dermato.

Nous avons donc laissé passer l’été et début octobre je suis retournée en consultation.

C’est là que ma dermato m’a parlé de Curacné, le générique de Roaccunane qui d’ailleurs n’est plus commercialisé.

Sincèrement au premier abord j’ai eu peur. Prendre ce type de traitement? Avec tous les effets secondaires que ça implique? Ma peau grasse me gâche la vie au point de prendre un traitement radical?

 

Ma dermato m’a rassuré, on a longuement discuté des effets secondaires possibles et du suivi que ça implique.

J’ai réfléchi de mon côté et je me suis lancée.

Il faut savoir qu’avec une prescription de Curacné le suivi dermatologique et  les bilans sanguins sont très réguliers. Pour ma part ils sont mensuels.

Chaque mois je dois faire une prise de sang, vérifier qu’aucune grossesse est en cours et que mon corps et notamment mon foie et mes reins supportent bien le traitement.

Avant le début de la 1ère prise j’ai fait un bilan sanguin complet, permettant à la dermato de valider le fait que je puisse recevoir Curacné.

Aujourd’hui cela fait 3 mois que je suis sous traitement. J’ai donc un peu de recul pour savoir si le traitement me convient, fonctionne ou non.

La dermato a fait évoluer mes prises :

1er mois : 15mg/jour

2ème mois : 25 mg/jour

3ème mois : 30 mg/jour en 2 prises ( 15 mg matin, 15 mg soir)

 

Le premier mois :

Ma peau a réagi très rapidement. Dès la première semaine mon teint s’est éclairci et les pores se sont resserrés. Je n’ai pas eu de poussée d’acné liée aux premières prises. Ma peau est devenue douce, le maquillage tenait beaucoup mieux. Mes cheveux sont devenus souples et moins gras. J’ai pu pour la première fois de ma vie tenir 4 jours sans shampoing! Mes lèvres ont commencé à s’assécher , ainsi j’utilise du baume à lèvres plusieurs fois par jour.

Le 2ème mois :

Ma peau s’éclairci encore, les pores sont quasiment resserrés et je ne remarque quasiment plus de points noirs. Mes lèvres sont de plus en plus sèches et la peau de mon corps aussi. Je me balade sans cesse avec mon baume à lèvres et ma crème pour les mains.

Mon cuir chevelu continu de s’assécher. Je remarque tout de même que mes cheveux sont plats, manque de volume. J’ai changé ma routine maquillage. Je n’utilise plus de fond de teint ( que j’utilisais parfois), ni de poudre libre pour unifier le teint. Je me contente de mon blush. Mes fards à paupières ne coulent plus. Ma peau n’est plus grasse du tout. Par contre si j’ai le malheur de toucher à un « petit bouton » ou du moins un semblant de point noir, ma peau rougie de suite et rien ne sort de l’imperfection. Les pores sont secs en quelques sortes.

3ème mois :

Je prends goût à cette peau « normale » et à un cuir chevelu « normal ». Mais par normal j’entends sec. Effectivement la peau sèche est arrivée et après la douche ou le démaquillage il m’est indispensable d’hydrater ma peau.

Pour le visage je continue d’utiliser la gamme Cleanance d’Avène qui me convient bien. Pour le corps j’utilise en ce moment les soins Palmer’s ou Avène. Impossible de ne pas hydrater mon corps chaque jour sous peine d’avoir des plaques et la peau qui pique. Je commence à ressentir des courbatures, comme si je m’étais mal couché. Parfois même une fatigue inexpliquée.

Ma dermato me prescrit tous les mois des produits de soins en parapharmacie. Pour le moment je me contente des baumes hydratants pour le corps que je dispose déjà. Je suis très friande des soins « beauté ».

Curacné peut provoquer différents effets secondaires : sécheresse en tout genre, démangeaisons, photosensibilisation, chute des cheveux, maux de têtes, tendinites ...

Mais aussi des effets secondaires beaucoup plus importants comme des tendances dépressives, des chutes et anomalies sanguines, convulsions …

Oui la prise de Curacné peut faire peur. Mais je pense qu’il convient avant tout d’écouter son corps.

Pour ma part je ne rencontre pas d’effets secondaires majeurs. Pour le moment même s’ils sont désagréables ils sont supportables.

Discuter avec son dermatologue est important. Réajuster le traitement en fonction des difficultés rencontrées est impératif.

J’essayerais régulièrement de vous donner des nouvelles concernant ce traitement. Notamment pour avant tout aider les futures personnes qui seront traitées.

 

 

 

 

Duri de Rejuvacote, ma base du moment.

Hello tout le monde!

 

Quand j’aime un produit j’apprécie tout particulièrement de vous en parler. Sait-on jamais, ça peut servir à l’une d’entre vous.

2018 a commencé sur les chapeaux de roues! Un déménagement/emménagement, des travaux de déco, un nouveau  poste … tous ces changements m’ont apporté leur lot de stress et dans ce cas il y a bien quelque chose qui trinque chez moi, mes ongles et ma peau (pour cette dernière je reviendrais en parler un peu plus tard).

Je savais que je devais protéger mes ongles de ce déménagement et surtout des travaux par la suite. Je les ai donc bien raccourcis et porter une base quotidiennement. Mais malgré toutes ces précautions, mes ongles ont morflés et après de nombreuses casses, le dédoublement  fait son arrivée.

Même si je les laissais poussés, « j’épluchais » mes ongles. Et cette fois je voulais un soin qui m’apporte une vraie satisfaction. J’ai cherché sur le net, LA base qui pourrait combler mes attentes. Le nom de Duri de chez Rejuvacote est revenu régulièrement. Ni une ni deux je l’ai commandé sur Amazon (oui car difficile de la trouver en magasin en France) et elle est arrivée rapidement à la maison (merci Bé et l’abonnement premium 😉 )

M’étant documenter sur le sujet, Rejuvacote préconise de l’utiliser en cure pour booster la pousse des ongles. On doit procéder de la sorte :

  • démaquiller ses ongles de tous vernis
  • appliquer une couche de base Duri
  • appliquer à nouveau une couche de base Duri (sans enlever la précédente) et ce pendant 6 jours d’affilée.
  • Tout démaquiller et recommencer jusqu’à satisfaction

J’ai fait comme ceci pendant plusieurs semaines. Mais du coup impossible de me vernir les ongles à ma guise et appliquer chaque jour une couche de base ne me convenais pas, si bien qu’au cinquième jour certains côtés de la base sèche se décollait.

Au premier jour de test,outch les ongles en mauvais état!

J’ai donc procédé comme une base lamba. Appliquer en base de soin puis en faisant ma manucure comme j’en avais envie.

Et là j’ai vu de réels résultats. Une plaque plus longue, des bords d’ongles blanchis et sans dédoublement, des ongles forts également.

Des années que je n’avais pas eu les ongles comme ça! Je crois qu’ils avaient bien besoin d’un coup de fouet.

7 jours après le début de l’application

4 semaines en ayant un peu raccourcir certains ongles.

 

Alors je tiens à mettre en garde toutes les ferventes de vernis safe et autre produits 3-free ou 5-free. Clairement passer votre chemin avec cette base. Elle n’est en aucun cas totalement safe dans le sens où  elle contient du formaldéhyde notamment.

Mais pour le résultat ça vaut le coup! Le taux contenu dans le vernis n’est pas à échelle nocive.

Et quand j’aurais besoin de revenir vers une base de qualité mais qui est plus safe, je reprendrais la Rock on! d’Il était un vernis qui m’apporte satisfaction également.

 

 

 

 

Kit SOS pâtisserie !

Bonjour ! Et surtout Bonne année à vous lectrices et lecteurs.

En ce mois de janvier 2018 je viens vous parler cuisine et plutôt pâtisserie. Étonnant sur un blog beauté/lifestyle non ?

Et bien j’avais envie de partager avec vous un petit instant doux de ces derniers jours alors pourquoi ne pas s’en priver.

Je vous parle pâtisserie car j’ai dégoté une petite idée en flânant sur Pinterest pour Noël. Dans ma belle-famille nous avons une jolie petite tradition que j’ai découvert à leurs côtés : le cadeau-assiette.

 

Un petit cadeau, bien souvent une bricole ou quelque chose d’utile, que l’on met dans les assiettes histoire de patienter avant l’ouverture des cadeaux.

Du coup je me suis prise au jeu. Parfois j’achète un tout petit quelque chose pour un clin d’œil à la personne ou au couple, parfois je le fabrique. Et cette année j’ai eu envie de gourmandise.

Vous connaissez certainement ces kits de pâtisserie. Pour ma part c’est la première année que j’en fabrique.

L’idée est d’offrir un kit permettant de faire une pâtisserie rapidement sans se soucier de ce que l’on a dans les placards. Sous forme de bocal, bouteilles en verre, pot ; sucre, farine, pépites …  et autres accompagnements secs sont les bienvenus.

J’ai choisi des recettes de cookies, l’une tout chocolat et l’autre pécan et pépites de chocolat. Le contenu des bocaux se compose de farine, de sucre blanc et de sucre roux, de bicarbonate, de pépites de chocolat et de noix de pécan.

 

J’ai fouillé sur le net pour trouver une recette simple mais qui donne envie de pâtisser. À cette recette il faut ajouter 1 œuf et du beurre, que l’on a très souvent dans nos frigos.

Un dimanche après-midi au coin du feu, des invités à l’improviste, voilà le kit parfait pour faire son petit effet.

J’ai acheté les bocaux chez Ikea, le nécessaire d’aliments secs et fouiller dans mon matériel créatif pour la décoration du bocal ainsi l’inscription de la recette. Une feuille dorée, un ciseau cranteur, des tampons et un joli stylo noir. Du lien de couleur et des mini-stickers pour agrémenter le tout.

Pour confectionner ce joli kit, il faut bien respecter l’ordre des ingrédients à mettre dans le bocal.

 

Pour les recettes voici celles que j’ai respecté :

 

Pour un pot soit 20 cookies environ
Préparation du kit : 5 min

Ingrédients :

 

Cookies tout chocolat :

  • 125 g de farine • 60 g de cacao en poudre
    • 55 g de sucre en poudre
    • 55 g de cassonade
    • 1/2 cuillère à café de sel
    • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
    • 50 g de pépites de chocolat

Cookies noix de pécan-chocolat :

  • 125 g de farine
    55 g de sucre en poudre
    • 55 g de cassonade
    • 1/2 cuillère à café de sel
    • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
    • 50 g de pépites de chocolat
  • 50g de noix de pécan

 

Ajouter à cette préparation 75 g de beurre et un œuf entier.

C’est un petit présent que j’ai apprécié concocter et par la suite offrir. Et puis on peut s’en faire aussi pour soi !

Le bijou selon moi …

 

Il y encore des petites choses qui prennent beaucoup de place chez moi. Ces petites choses s’accumulent tout autant que les flacons de vernis. Mais elles font partie intégrante de mon quotidien.

 

Ces petites choses se sont mes boucles d’oreilles. Elles représentent à mon sens LE bijou par excellence. Elles ornent une tenue, une coiffure, un maquillage. J’en ai pour toutes sortes d’occasions, pour tous les jours ; des discrètes ou des sophistiquées.

 

J’ai besoin de changer régulièrement, de ne pas porter les mêmes tous les jours. Mais il y une paire qui reste celle de mon cœur, ce sont mes perles de culture. Elles se marient avec tout et ne dénotent jamais.

 

Cependant j’utilise bien souvent des boucles d’oreilles de fantaisie quand l’envie me prend de changer mon stock. J’ai découvert il y a peu un nouveau store en ligne sur le site Ali express.

 

Dur dur de se retrouver sur ce gros site et de faire la découverte qui va nous satisfaire. Le store New Is Fun propose de jolies créations délicates. J’ai de suite craqué sur l’univers que la boutique propose. Du géométrique, des perles, de l’asymétrie … et des tous petits prix.

 

J’ai craqué pour 5 modèles, assez différentes les unes des autres mais dans le même esprit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je tente depuis quelques jours de porter des boucles d’oreilles asymétriques. Au premier abord ça déroute un peu, puis on s’y fait. Et j’aime l’idée de ne pas être dans la norme.

 

Concernant les boucles en elles-mêmes et leurs matériaux je dirais que le rapport qualité/prix est présent. Certes ce sont des petits prix mais il ne faut pas s’attendre à des matériaux « massifs ». Cependant l’effet escompté est présent et les finitions sont délicates. Pour info les boucles valent entre 1,70€ et 6,50€ , ce qui clairement est à tous petits prix.

 

Gros coup de cœur pour ces boucles d’oreilles pendantes avec perles et chaînettes.

 

Et vous quel est votre bijou préféré ? Fantaisie ou bijouterie ?

 

Vous retrouvez la boutique New Is Fun en cliquant ici.

Duo de Shampoing Naturé moi : satisfaite ou non ?

Coucou par ici !

 

J’ai envie de partager avec vous ma petite expérience.

Toujours dans ma quête de recherche de produits/soins safes, j’essaye un maximum d’utiliser des shampoings dénués de silicone et autres matières nocives. Il y a 2 ans je vous parlais de ma découverte de la marque Naturé Moi (juste avant d’avoir ma Poupinette tiens !)

Depuis la marque a étendu sa gamme et on peut trouver des shampoings, des gels douches et autres produits de soins diversifiés. Récemment j’ai donc acheté 2 shampoings; l’un purifiant, l’autre volumateur.

Toujours dans l’idée d’alterner les shampoings pour éviter que mon cuir chevelu ne s’y habitue, je me suis dit que par rapport à mon type de cheveux ce duo purifiant/volumateur me conviendrait très bien.

 

C’est bien connu, nous les femmes sommes rarement satisfaites de notre crinière et je n’échappe pas à la règle !

Fins, cuir chevelu gras, pointes vite abîmées, sans volume … mes cheveux me mènent la vie dure. Et depuis ma grossesse/changement de contraception (glamour bonjour !) je dois composer avec tous ces désagréments et m’adapter.

 

Alors voilà j’ai décidé qu’en s’en était fini avec cette galère ! Du moins je l’espérais …

Le shampoing purifiant sent divinement bon. Le citron prend le dessus et le thym apporte une note formelle et aseptisée qui connote avec une impression d’efficacité. Les cheveux sont frais, légers et purifiés. Une véritable sensation de propre est visible à l’utilisation.

Le shampoing volumateur est quant à lui un véritable écrin de douceur. La formule est douce et son odeur sucrée en fait un petit bonbon qui prend soin de notre cuir chevelu. Les cheveux sont plus mousseux et l’effet volume est présent. Ils semblent fortifiés et brillants.

 

À l’utilisation les shampoings Naturé Moi sont très efficaces, surtout pour le shampoing au Riz de Camargue qui procure un effet volume assez prononcé pour mon plus grand plaisir. Oui mais l’effet redescend comme un soufflé. Dès le lendemain le volume n’est plus présent et mes cheveux regraissent vite. Je suis donc contrainte de faire un shampoing tous les deux jours, en alternant encore une fois avec du shampoing sec. Cette routine m’agace.

Là où certaines peuvent tenir une semaine avec un shampoing, au bout de 48h les miens ressemblent à des frites huilées. Clairement c’est agaçant !

 

De plus, ces shampoings sont certes efficaces le 1er jour (pour moi, peut-être pas pour d’autres utilisatrices) mais ils sont aussi assez difficiles à faire mousser. Vous allez me dire que c’est logique vu qu’ils ne contiennent pas de sulfates et autres agents moussants. Hors comment réussir à bien laver mes cheveux, qui plus est depuis qu’ils sont longs ? J’ai donc trouvé la parade en faisant un mini premier shampoing pour retirer les impuretés et ensuite je fais un bon gros shampoing de manière à bien masser délicatement le cuir chevelu et nettoyer comme il se doit mes cheveux.

C’est que c’est technique maintenant un shampoing !

 

Alors voilà, c’est toujours la même galère et je doute de trouver LE shampoing qui me comblera entièrement. Depuis quelque temps je teste Deux autres shampoings : chez FRUCTIS, l’Hydra pure coconut water et chez le Petit Marseillais, le fraîcheur detox.

Ma routine actuelle de démaquillage.

S’il y a bien une étape que je ne zappe sous aucun prétexte c’est le démaquillage. Maquillée ou non je me dois de nettoyer ma peau avant d’aller me coucher. Malheureusement c’est la faute à la tendance grasse de ma peau, si je n’en prends pas soin, bonjour imperfections et autres joyeusetés !

 

Depuis quelques semaines j’ai introduit une nouvelle routine de démaquillage. Suite à un rendez-vous chez le dermato, j’ai dû prendre un traitement pour remettre à flot ma peau qui jonglait avec les hormones.

 

Et j’ai découvert il y a peu une petite pépite chez Corine de Farme : la gelée fraicheur micellaire.

L’eau micellaire ? Has Been ! La gelée est encore plus efficace et agréable à utiliser.

Les micelles qu’elle contient capte les impuretés et le maquillage pour rendre la peau nette. Visage et yeux sont dénués d’impuretés. Ce que j’apprécie particulièrement c’est la sensation de fraîcheur et de pureté une fois avoir passé le coton sur ma peau. Pour le coup le démaquillage est ultra rapide.

La peau est nette, fraîche et souple. Aucune sensation de gras, de peau qui tiraille ou qui pique. Le démaquillage est un vrai plaisir. Je crois bien être devenue accro à ce produit !

Le packaging et la texture me plaisent tout autant que son efficacité ! Le flacon pompe de 500ml est plus que généreux et la texture gélifiée transforme le démaquillage en doux moment. Au contact de la peau les petites bulles contenues dans la gelée explose et se transforme en gouttelettes d’eau.

La gelée glisse sur la peau et emporte tout avec elle.

Ensuite je passe à l’étape hydratation de la peau. Et là encore une fois je fais confiance à une marque que j’adore : Embryolisse. Je vous en parle régulièrement sur le blog. La marque m’a envoyé dernièrement sa nouvelle lotion, l’eau de beauté Rosamélis.

J’ai une histoire particulière avec les lotions. J’ai toujours vu ma mère finir son démaquillage à l’eau de rose. Du coup cette douce odeur fleurie est devenue comme une madeleine de Proust.

Dans la nouvelle eau de beauté la première note que je retrouve c’est celle de la rose, du coup j’ai eu un petit coup de cœur dès le premier test. À cette note s’ajoute de l’oranger et de l’hamamélis (arbuste) qui tonifient et purifient la peau.

Une fois avoir démaquillé mon visage avec la gelée Micellaire, je passe un coton imbibé de l’eau de beauté sur mon visage. C’est un geste qui me permet de terminer correctement mon démaquillage. La peau est nette et les pores resserrés. Depuis que j’utilise ce duo je sens comme une légèreté après le démaquillage. Le format en spray est très utile. Ainsi je peux choisir la manière de l’utiliser. Soit comme dit précédemment avec un coton. Soit en brume fixatrice après m’être maquillée pour parfaire la tenue du maquillage. La brume hydrate la peau et je la trouve plus souple et rebondie.

On peut même mettre le spray dans le frigo et l’utiliser pour se rafraîchir lors des fortes chaleurs.

 

Suite à ma consultation avec le dermato, j’ai désormais deux soins à utiliser pour mon visage. Un le matin et un le soir.

 

Le matin après avoir nettoyé mon visage avec le gel moussant purifiant d’Aderma, j’applique le soin de la même gamme. Le soin Phys-Ac global est un soin pour les imperfections sévères. Il a d’ailleurs un double bénéfice, il apporte la bonne hydratation et les actifs qu’elle contient sont justement dosés pour réduite le sébum et les rougeurs. Je n’aurais pas pensé me tourner vers un soin pour imperfections sévères de peur de décaper ma peau. Mais je reconnais que ce soin est réellement efficace. Il est facile à appliquer, il pénètre dans la peau rapidement et laisse un fini velouté, non collant. J’aime beaucoup l’odeur de frais qui s’en dégage.

Le soir j’utilise le soin Cutacnyl. La dermato me l’a prescrit en voyant l’hypersécrétion séborrhéique de ma peau. Il s’agit de peroxyde de benzoyle, autrement dit il est important de respecter la posologie donnée par son médecin et se laver les mains après l’application. Ce dernier permet d’éviter l’inflammation des imperfections et donc à terme de purifier la peau.

 

Le soin est facile à utiliser car il se présente comme une crème. Il pénètre la peau rapidement. Le seul inconvénient est que je trouve la peau légèrement collante. Mais à vrai dire je m’en contente car je trouve que le soin est efficace.

 

Ce duo de soin m’apporte une réelle satisfaction et depuis 3 mois je remarque un très nette amélioration de ma peau. Je souffrais d’acné de l’adulte (après celle de l’adolescence et du jeune adulte !).

Cette routine de démaquillage et de soin m’a permis de retrouver une peau en meilleure santé. Les pores sont nettement resserrés, la peau est matifiée, le grain de peau est affiné. Bien souvent pour me maquiller j’utilise seulement une poudre libre, ce qui est très rare. Autrement dit je revis ! C’est un vrai plaisir de prendre soin de ma peau et de ne pas trouver des imperfections chaque jour. Et surtout c’est la confiance en soi qui refait son apparition !

Latex et stamping : l’association bien pratique.

Bien le bonjour par ici !

 

Si vous me suivez, vous n’êtes pas sans savoir que j’adore pratiquer le stamping. Cette technique de nail-art composée de motifs gravés sur des plaques d’aluminium et de tampons permettant de prélever ces motifs et les transférer sur nos ongles.

 

C’est un plaisir de jouer avec les motifs, de créer des associations de couleurs et de vernis. Du coup je recherche toujours à m’améliorer et surtout à ne pas y passer des heures en nettoyage. Car le hic du stamping c’est qu’une partie du motif se transfert sur le pourtour de l’ongle et cela nécessite de les nettoyer à la fin de la manucure.

 

Le site Née Jolie m’a fait parvenir un joli petit colis avec à nouveau un nécessaire de nail-art dont un flacon de latex liquide.

J’en entends parler depuis longtemps et j’étais très curieuse de tester ce produit.

J’ai choisi un latex blanc. Le but étant de le voir quand je le pose.

 

Pour l’utiliser c’est assez simple. On procède un peu comme une huile émolliente, avec le pinceau du flacon on vient appliquer le latex tout autour de l’ongle et on laisse sécher.

 

L’application est très simple et grâce à la couleur blanche du latex on voit très bien où l’appliquer. Le latex sèche très vite et devient transparent. Je peux ainsi procéder au stamping comme bon me semble sans me soucier de devoir nettoyer par la suite le pourtour de mon ongle.

 

Une fois mon nail-art terminé, je n’ai qu’à me munir d’une pince à épiler et retirer tous les morceaux de latex autour de mes ongles. Ainsi se forme une sorte de gelée, similaire à la colle que l’on trouve sous les échantillons dans les magazines, très élastique. Avec lui le latex emporte toutes les traces de vernis qui dépasse et me permet de ne pas passer par une grande étape nettoyage au dissolvant.

Et ça croyez-moi c’est un vrai plaisir et un gain de temps !

Dorénavant quand je fais du stamping, j’emporte avec moi ce petit flacon blanc.

 

J’ai également testé un des tampons de stamping Née Jolie. J’ai eu envie d’un tampon transparent pour mieux voir le motif que je souhaite utiliser et bien le centrer. Celui que j’ai choisi sur le site est à double embout, un petit et un plus gros. Pratique pour s’adapter à la taille des motifs.

En même temps que le flacon de latex, je me suis empressée de tester ce tampon de stamping.

Mais ma déception a été assez grande.

Le plus gros hic est en matière de transfert du motif. Difficile d’obtenir un motif bien transféré sur le tampon. J’ai essayé avec différentes plaques, le résultat est toujours le même, le motif perd quelques détails. Par contre si je prends un tampon habituel je n’ai pas de souci de transfert de motif, c’est donc le tampon en question qui pose souci.

De plus en choisissant un tampon transparent je m’attendais à pouvoir visualiser le motif prélevé au-dessus du tampon et ainsi bien le positionner sur l’ongle. Et bien non. La tête en silicone est assez opaque et ne laisse rien passer.

 

Malgré le fait que l’embout en silicone soit doux, rebondi et agréable, rien ne se passe comme prévu avec ce tampon.

Par contre le manche du tampon est facile à prendre en main.

 

Voilà ! S’améliorer et utiliser des nouveautés en matière de stamping me plaît toujours autant.

 

J’en profite pour vous rappeler que 10% de réduction sont disponible sur le site de Née Jolie avec le code ZVAT10.